legend
  • legend

Lire en russe : Récits (Povesti) de Pouchkine

8,53 €
EN STOCK - EXPÉDITION SOUS 1 A 2 JOURS*
Quantité

Poète, romancier et auteur dramatique russe (Moscou, 1799 — Saint-Pétersbourg, 1837).

Issu d'une noblesse très ancienne par son père, plus récente par sa mère (petite-fille du prince abyssin Hannibal, filleul de Pierre le Grand), Pouchkine entre au lycée impérial de Tsarskoïe Selo en 1811. Il publie ses premiers vers signés d'un anagramme dans le Messager de l'Europe, en 1814. Sa réputation de poète est déjà établie lorsqu'il quitte le lycée en 1817.

Pouchkine, attaché aux Affaires étrangères, fréquente alors l'Arzamas, cercle littéraire et révolutionnaire analogue au Cénacle romantique, dont il devient rapidement le chef. Il mène une vie de désordre et de dissipation. Sa Gavriliade, poème antireligieux et érotique, lui vaut d'être exilé sur les bords de la mer Noire (1820); il en profite pour lire beaucoup, découvre Byron qu'il introduit en Russie – on en sentira l'influence dans les Tziganes, poèmes romantiques écrits en 1824 –, s'émerveille du spectacle de la nature, qui laissera de nombreuses traces dans son œuvre en vers et en prose (le Prisonnier du Caucase). Il se passionne un temps pour l'hétairie (le mouvement national hellène) et songe à s'y engager. Après avoir publié, en août 1820, Rouslan et Lioudmila, il adhère, le 4 mai 1821, à la loge maçonnique de Kichinev (qui sera dissoute en décembre), puis commence, le même mois, la rédaction de son célèbre roman en vers Eugène Onéguine (qui deviendra un opéra sur une musique de Tchaïkovski).

LIVRE EN LANGUE RUSSE.

liru4003
1 Article